2e tour des municipales en Île-de-France : une bonne dynamique



Après la vague bleue de 2014, nos maires franciliens ont résisté de très belle manière à la vague verte qui a touché le reste du pays, sur fond d’abstention massive des électeurs. Et cette solidité, nous la devons à la qualité de nos équipes municipales, à leur engagement pour une écologie positive, pour la sécurité, la solidarité et la bonne gestion municipale.


Des divisions à droite et au centre dans quelques villes nous ont malheureusement fait perdre certaines municipalités, mais nous pouvons nous féliciter de la poursuite de nos conquêtes dans des villes populaires gouvernées depuis des décennies par la gauche : Aubervilliers, Champigny, Neuilly-sur-Marne, Valenton, Choisy-le-Roi, Morsang, Morangis, Bondy, Linas, Villeneuve-Saint-Georges, Nangis, La Verrière, Saint-Arnoult. Le rassemblement de la droite et du centre apparait comme porteur d’un vrai espoir d’avenir et d’amélioration de la qualité de vie pour leurs habitants. Une nouvelle génération d’élus de talent, qui avait émergé en 2014, prend aujourd’hui la relève.


Je me félicite également de ce que Sam Damergy, auquel j’ai apporté mon soutien au 2ème tour, ait battu le seul maire FN de l’Ile-de-France. La victoire de Cyril Nauth en 2014 était restée comme une tache indélébile sur notre région.


A Paris enfin, nous conservons tous les arrondissements conquis en 2014, grâce à l’énergie et la ténacité de Rachida Dati, et à l’ancrage de nos maires.


Ces bons résultats montrent que la fidélité à ses convictions, le travail de terrain, l‘écoute des préoccupations des habitants et le rassemblement des forces sont les clefs du succès en politique.


Un grand merci à toutes les équipes, victorieuses et vaincues, qui se sont engagées et qui ont porté haut nos couleurs. A tous les valeureux qui sont allés au combat, je veux rendre un hommage chaleureux et républicain.


Valérie Pécresse