Pécresse fait une proposition de loi pour rendre inéligible tout candidat radicalisé islamiste



Valérie Pécresse considère, depuis le début, que la principale, et très grave, menace qui pèse sur les élections municipales est celle de l’entrisme sur les listes de candidats radicalisés islamistes, et pire, la conduite d’une liste par une personne radicalisée islamiste, qui serait en position de devenir maire de sa commune. Le débat sur le risque islamiste aux municipales a, selon elle, été mal posé. Elle a la certitude, corroborée par de nombreux témoignages de terrain, que si le gouvernement et le parlement ne réagissent pas dans l’urgence des islamistes radicaux seront élus en mars prochain.


Elle propose d’instaurer une nouvelle inégibilité afin d’empêcher l'entrisme des candidats radicalisés islamistes sur les listes, avec cette proposition de loi qui sera déposée par des députés et sénateurs Libres! Ce texte organise une procédure de criblage des listes inspirée de celle qui a été mise en place pour les fonctions publiques  «sensibles » (sécurité, transport...) Il prévoit ainsi que le préfet puisse refuser la candidature de toute personne qui serait inscrite sur le fichier antiterroriste et aurait fait preuve d’un comportement de nature à troubler l’ordre public ou à porter atteinte à la sûreté de l’État. En cas de contestation, cette décision du préfet serait soumise au contrôle du juge dans les 24h conformément au droit électoral.



La proposition de loi