IEP de Grenoble : « Jeter en pâture des professeurs sans preuves c’est du terrorisme intellectuel »