Pécresse appelle « les musulmans » à déclarer « d'une voix forte que ce n'est pas en leur nom »